vendredi 5 février 2010

Une belle histoire irlandaise


Cette histoire ne constitue pas une séance de relaxation en soi; elle porte juste à la rêverie philosophique et poétique. Elle est basée sur une légende irlandaise traditionnelle. Les personnages cités existent réelllement dans la culture celte de ce pays et la difficulté des noms fait que ce texte est plus indiqué pour les plus grands enfants.


Le Saumon de la Connaissance.

Imaginez que vous soyez un aigle et que vous puissiez voler jusqu’aux confins de l’Europe occidentale. Là, si vous transperciez les nuages, vous apercevriez une magnifique petite île couleur émeraude que l’on appelle Eire du nom de la Grande Déesse Mère Eiru. Cette île verdoyante est entourée de trois côtés par le grand Océan et sur son quatrième côté, une mer la sépare des pays voisins.


Il y a longtemps, beaucoup de guerres et de rivalités opposaient les tribus qui y vivaient, surtout celle des Baoiscne et celle de Morna. Cool, le chef de clan Baoiscne et chef des guerriers du roi, fut tué dans une bataille par Goll mac Morna qui devint à son tour le chef de la Fiannna, une bande de guerriers ayant fait allégeance au Roi Suprême
Muirne, la femme de Cool, craignant pour la sécurité de son jeune fils Demna, s’enfuit vers un endroit isolé du pays afin de rechercher la protection des druidesses. Ces femmes étaient les dévotes de la Grande Déesse Mère et certaines étaient expertes dans l’art de la guerre. Muirne leur confia son fils. Elles lui promirent de lui enseigner tout ce qu’elles savaient et d’en faire un guerrier brave et courageux.

Demna s’appelait aussi Fionn, ce qui signifie “le blond” à cause de la couleur de ses cheveux. Bientôt Demna dépassa tous les autres garçons : il pouvait courir plus vite que tout le monde, sauter plus haut que quiconque, envoyer son javelot le plus loin et ses flèches atteignaient toujours leurs cibles. En fait, il pouvait se battre contre tous les autres garçons réunis ensemble. Quand il eut appris tout ce que les druidesses pouvaient lui enseigner, sa mère le conduisit chez le Sage Finnegas pour lui faire acquérir la connaissance de la Nature et de la poésie, et approfondir son sens de la sagesse. Sa mère savait que la sagesse était essentielle à la survie ou même à la vie.

A ce moment-là, cela faisait sept ans que Finnegas essayait d’attraper le Saumon de la Connaissance sur les berges de la rivière Boyne, sous tous les temps, pluie, vent, neige ou soleil. La légende disait qu’une personne appelée Finn attraperait puis mangerait le Saumon de la Connaissance et obtiendrait ainsi toute la Connaissance. Finnegas espérait bien être cette personne.

Neuf noisetiers entouraient les eaux dans lesquelles le saumon nageait et quand les noisettes tombaient dans la rivière une fois mûres, l’eau prenait une couleur cramoisi. On disait que le saumon possédait des taches rouges sur son magnifique ventre argenté, car il adorait manger des noisettes. Finnegas dit à Demna que le saumon était une poisson unique : il est autant collectif que solitaire, quelquefois nageant parmi d’autres poissons, d’autres fois complètement immobile dans un coin ombragé de la rivière comme s’il était en contemplation. Il peut sauter très haut dans les airs afin de remonter le fort courrant de la rivière. Le saumon peut vivre dans des eaux salées ou pas, il est donc très adaptable et peut aussi se sacrifier, car une fois qu’il a pondu ses œufs, il meurt.

Alors Finnegas rajouta que ce saumon était encore plus exceptionnel, car il possédait la Pure Connaissance et quiconque mangeait la chair de ce Saumon là, obtenait la Pure Connaissance de la Grande Déesse Mère. Finnegas fit promettre à Demna que s’il le capturait, il devrait le donner à son maître. Demna étant un élève respectueux accepta de bon coeur.


Un jour, alors que Demna était plongé dans la contemplation de l’eau, il aperçut le Glorieux Saumon. Les rayons du soleil faisaient scintiller ses écailles et Demna put apercevoir les magnifiques taches cramoisies de son ventre à chaque fois qu’il sautait dans les airs pour nager à contre courant. Demna plongea ses doigts dans l’eau et commença à lui parler très gentilment et avec affection, et avec beaucoup de patience il finit par l’attraper. Ravi, il courut annoncer la nouvelle à son maître. Le Sage lui ordonna de préparer un feu, de nettoyer le Saumon, puis de l’embrocher. Finnegas avertit Demna de ne pas le laisser brûler pendant que lui-même irait chercher du bois et des herbes sauvages dans la forêt.





Demna tourna la brôche avec beaucoup de précautions et regarda le feu. C’était une vision si belle que ses yeux rêveurs se perdirent dans la contemplation des nuages flottant dans le ciel… A un moment il reporta son attention sur le saumon et constata une cloque sur sa peau. "Oh!" pensa-t-il, Finnegas ne sera pas content que la peau soit brûlée, alors il pressa sur la cloque avec son pouce, et ne voilà-t-il pas qu’il se brûle le doigt! " Ouch" ! Dit-il, et il mit immédiatement le pouce à la bouche pour le refroidir.


Le temps sembla s'immobiliser; Demna ressentit un formidable sentiment de paix et de sécurité. Mère Nature ne lui avait jamais parue aussi belle.

Entre temps, Finnegas revennait avec du bois pour le feu et des herbes. Il demanda si le Saumon était cuit. Alors que le garçon ne lui répondait pas, il regarda son visage et vit qu’il brillait. Il n’avait jamais constaté une telle lueur dans ses yeux. “Demna, as-tu goûté au Saumon ? demanda-t-il. "Non, répondit Demna, mais je me suis brûlé le pouce en touchant sa peau et je l’ai refroidi en le mettant dans ma bouche.

Le sage resta un moment silencieux, et s’assit près du garçon. "Demna, portes-tu un autre nom ?" « Oui, répondit-il. Plus jeune, on m’appelait Fionn à cause de mes cheveux ».

Alors le Sage réalisa que manger le Saumon de la Connaissance n’était pas sa propre destinée mais bien celle de Demna, et il lui demanda de manger le poisson en entier.
C‘est ainsi que Demna, qui s’appelait Fionn mac Cool, obtient la Pure Connaissance. Plus tard, il devint le plus brave et le plus courageux des chefs de la Fianna, et même Goll mac Morna servit sous ses ordres. Quand il voulait connaître la Vérité, il n’avait qu’à mettre son pouce à la bouche…
Alors vous aussi, voulez-vous obtenir la Pure Connaissance ? Vous pouvez si vous en avez un fort désir et si vous la demandez à la Grande Déesse Mère, avec l’innocence d’un enfant.

Publié par relaxation à l'école

Aucun commentaire:

Publier un commentaire