jeudi 23 avril 2009

Conte musical, l'histoire de Ghana




Voici une séance de conte musical, qui allie l'écoute de la musique à celle d'une histoire. Les gestes introduits dans la séance permettent au enfants d'être acteurs par rapport à l'histoire, selon le principe du théâtre de Guignol. L'intériorisation de l'attention se fait ensuite, quand les enfants éprouvent leur ressenti.

L’histoire de Ghana
Je vais vous raconter l’histoire d’un brave garçon qui s’appelle Ghana. C’est un garçon comme tous les autres, mais il a quelque chose d’un peu spécial : il adore la musique plus que tout autre chose. D’ailleurs, il apprécie beaucoup cette chanson.
Introduire ici une chanson

Le meilleur ami de Ghana s’appelle Chris. Ils jouent ensemble tout le temps, mangent à la cantine aussi tous les deux, et jusqu’ici, ils n’ont jamais manqué leurs fêtes d’anniversaire ! Bref, ils sont inséparables ! Cependant, un jour, juste après les vacances de Noël, Chris lui annonce qu’il doit quitter leur école. Ses parents ont trouvé du travail ailleurs, et toute la famille doit déménager dans le Sud de la France. Quel dommage ! Ces deux amis vont-ils se quitter pour toujours ? Depuis le départ de son copain, Ghana n’est plus le même. Il est tout seul et très malheureux. Un jour, il remarque dans la cour de la recréation une petite fille qui elle aussi reste seule. Mais, contrairement à lui, elle n’a pas du tout l’air malheureux ! Elle est partie s’isoler dans un coin de la cour, et elle fait de drôles de pas de danse, des gestes étonnants qui attirent son attention.
« Youpla……Youp la……Youp la …….ta pa ta pa tapatapata pa ………. »
Curieux, Ghana s’approche…..tip top tip top………. Et lui demande:
- Comment tu t’appelles ?
- Parva.
- Et qu’est-ce que tu fais ?
- Chuuuuuut ! J’appelle la Dame Nature !
- La Dame Nature ? Mais qui est-ce ? demande Ghana, qui commence à être intrigué. - C’est la mère de toutes les mères. La mère des toutes les fleurs, des insectes, des animaux…,enfin de tout, quoi !
- Ah bon ? Mais alors où est-elle ? Je ne vois rien du tout ! Dit Ghana, cette fois-ci, très intéressé.
- Elle est partout, dit Parva. Elle est invisible, mais tu peux sentir sa présence par un vent tout doux, par une brise fraîche qui se promène dans tes mains, ou autour de toi…. Cette brise peut entrer à l’intérieur de toutes les choses et les êtres vivants. »
Ecoute d’une musique douce: "le cygne, de Camille Saint-Saëns (3 mn)



- Mais pourquoi tu l’appelles, à quoi ça sert ? Poursuit Ghana.
- Je l’appelle parce qu’elle me dit des choses….plein de choses…. dit mystérieusement Parva.
- Comme quoi, par exemple ? demande Ghana.
- Elle peut me dire si tel ou tel enfant est gentil ou bien fait des bêtises ! » dit Parva.
- Oh ! - Eh oui ! En plus elle peut me donner des nouvelles de quelqu’un qui habite loin. Par exemple, mamie et papi habitent de l’autre coté de la France, et Dame Nature me donne toujours de leurs nouvelles. Et puis, ajoute Parva très enjouée, elle peut les aider s’ils en ont besoin !
- Ca alors ! Ca c’est trop fort ! Ca veut dire que je peux avoir des nouvelles de mon copain Chris ? demande Ghana, incrédule.
- Bien sur ! En en plus tu peux l’aider à distance s’il a un problème.
- Comment faire ?
- D’abord, tu dois dire bonjour à Dame Nature, dit Parva. Dans la vie, il faut être poli.



En direction des enfants : Allons les enfants, souhaitons tous bonjour à Dame Nature !
- Mais je ne vois toujours rien, dit Ghana qui commence à se sentir un peu déçu Ghana.
- Je t’ai déjà dit que Dame Nature est invisible. Si elle est là, tu vas la sentir dans tes mains, comme un petit vent frais.
- D’accord, je veux bien la sentir ; qu’est-ce que je dois faire ? - Mets tes mains sur les genoux vers le ciel et dis-moi ce que tu sens ? Est-ce que c’est frais ou chaud ? Demande Parva. Après un moment :
- Je sens quelque chose de chaud, dit Ghana.
En direction des enfants : « Et vous les enfants, qu’est-ce que vous sentez ?
Dame Nature est déjà arrivée pour ceux qui ont senti du frais. Et ceux qui ont senti du chaud ou des picotements, Dame Nature n’est pas encore bien réveillée. Elle doit faire la grasse matinée ! Elle a du se coucher très tard hier soir.
- Ca veut dire que Dame Nature n’est pas encore réveillée, dit Parva. On va aller la réveiller. Sais- tu où elle habite ?
- Non, je n’en ai aucune idée, répond Ghana.
- Tout en haut de la montagne ! Dans la petite maison, allons-y, dit Parva.
En direction des enfants : « Nous allons tous monter avec la main droite au long de la colonne vertébrale jusqu’au sommet de la tête : c’est la maison de Dame nature, au sommet de la montagne. On met la main au centre de la maison : c’est la petite porte de la maison de Dame Nature. On va tourner sa main dans le sens des aiguilles d’une montre pour ouvrir la porte. Et chacun va demander à Dame Nature de se réveiller. »
- Maintenant, lève ta main tout en haut. Qu’est que tu sens ? demande Parva.
- Je sens du frais maintenant, dit Ghana.
- Ca y est, Dame Nature s’est réveillée ! Maintenant tu peux lui demander ce que tu veux.
- Bonjour mon garçon, dit Dame Nature. Pourquoi m’as-tu appelée ?
- Je voudrais avoir des nouvelles de mon copain Chris. Ca fait déjà trois semaines que je ne l’ai pas vu, dit Ghana, qui commence à se sentir triste en repensant à son ami.
- Pas de problèmes ! dit Dame Nature. Je vais demander à mon amie, Lili, c’est une hirondelle magique qui peut voler très, très vite. Mais il faut l’aider à s’envoler !
- On va l’aider ! S’exclament ensemble Ghana et Parva.

En direction des enfants : On va faire des petits moulins avec les mains, pour aider la petite hirondelle à voler. Vole, vole petite hirondelle !
(on commence au niveau du ventre) Voici notre hirondelle qui vole de plus en plus haut ! (on monte le petit moulinet au niveau du visage puis au-dessus de la tête)
- Et la voila ! Elle nous a apporté des nouvelles, dit Dame Nature. Mets tes mains sur les genoux et dis-moi ce que tu sens ?
- Je sens des picotements dans ces doigts-là, mes annulaires dit Ghana.
- Ca veut dire que ton ami va bien, dit Dame Nature, mais qu’il a seulement un peu mal à la tête. Quelqu’un l’a fait tomber, ce n’était pas volontaire, mais Chris a du mal à lui pardonner. Nous allons l’aider tout de suite. Mets tes mains sur tes genoux et écoute cette chanson.
Une chanson sur le détachement : refrain de la chanson de Maurice Chevalier
"Dans la vie faut pas s'en faire
moi je ne m'en fais pas
toutes les p'tites misères
seront passagères
tout ç'la s'arrangera
Je n'ai pas un caractère
à m'faire du tracas
croyez-moi sur Terre
faut jamais s'en faire
moi je n'm'en fais pas ! "



- Est-ce que c’est mieux ? demande Dame Nature.
- Ah oui ! Je sens de nouveau du frais, répond Ghana, maintenant très content. Merci Dame Nature pour tout ! C’est extraordinaire !
En direction des enfants : Allez les enfants. Souhaitons tous au revoir à Dame Nature. Au revoir !
Et Dame Nature part en laissant Ghana et Parva, tous deux dans la cour de recréation. Le son de cloche qui marque la fin de la récréation retentit. Ce bruit les ramène soudainement à la réalité.
C’est le moment de rentrer ! La recréation est finie !



histoire de Gabi

publié par relaxation à l'école

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire