vendredi 30 avril 2010

Rêves d'enfants


Jung explore les rêves d'enfants de 4 ans à l’adolescence, à travers plusieurs séminaires donnés entre 1936 – 1941 réunis en deux tomes.
Le tome 1 concerne les séminaires de 1936 à 39, le second tome ceux de 39 et de 40. Le but est de comprendre comment les structures psychiques se mettent en place et se manifestent déjà dans l’enfance. Plusieurs intervenants psychanalystes sont présents aux côtés de Jung.


« …Il est si extraordinairement important, dans l'éducation, que les parents sachent quels sont leurs problèmes, et qu'ils ne s'y ferment pas ; sans quoi les enfants sont obligés de vivre une vie qui est tout simplement impossible ; de faire des choses affreuses, qui ne sont pas du tout dans leur nature, mais transmises par leurs parents. Il y a alors des phénomènes vraiment intéressants. Quand on étudie l'histoire d'une famille et que l'on analyse les relations entre enfants et parents, on peut voir souvent le fil rouge de la destinée. La malédiction des Atrides se trouve parfois en plusieurs exemplaires dans une seule et même famille.».
C. G. Jung, Les rêves d’enfants, Edition Albin Michel, tome 1 p.118



A la suite de cette lecture, on est persuadé que l’enfant n’est pas qu’un être en devenir, mais un être humain à part entière qui doit être autant respecté qu’un adulte. Idée que Françoise Dolto a largement contribué à populariser.

Avant de mettre en place une pédagogie quelconque, il est préférable d'avoir cette notion d'inconscient familial.  On peut ensuite comprendre comment un enfant qui semble buter contre un problème d'arithmétique, est en fait face à un problème que son propre père a déjà expérimenté. ce problème n'est peut-être pas du tout lié à la notion mathématique mais elle s'exprime ainsi. C'est pourquoi on est ensuite amené à construire des situations très diverses pour qu'un enfant puisse aborder chaque notion par des biais différents.
Publié par relaxation à l’école

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire