dimanche 21 février 2010

Remotiver les collégiens


Aujourd'hui, un collégien sur quatre quitte la troisième « en situation d'échec », selon la formule consacrée. Force est de se demander si l'inadaptation ne vient pas plutôt de l'institution.
Les professeurs en sont convaincus: leur domaine déborde largement la seule transmission d'un savoir. « Nous devons aussi éduquer, responsabiliser, éveiller à la citoyenneté », disent-ils. Mais de quelle façon ? Et comment retenir l'attention des enfants ?
On nous parle matières, filières, mais pas de la manière d'apprendre, ni à quel rythme. Et le plaisir de l'apprentissage, comment le transmettre ? »

« Réveiller le désir d'apprendre au collège et au lycée », annonce le programme. Brigitte Prot y explique comment « remotiver » tout le monde et redonner goût aux désirs et aux projets.
Elle intervient en classe, par petits groupes d'élèves, et forme aussi des enseignants, à l'Institut supérieur de pédagogie de Paris, aux « outils de la motivation ».
« Je suis allée à Lillehammer, en Norvège, où se déroulaient les Jeux paraolympiques de 1994. Comment les handicapés avaient-ils trouvé l'envie de se dépasser ?
J'ai appris que la motivation ne venait pas du mental, du raisonnement, mais ...est reliée à la capacité de croire en soi ». Tout part de la confiance que les enfants auraient dû avoir en eux-mêmes. Mais tant d'entre eux se répètent ou se sont entendu dire qu'ils sont nuls... puisque nuls en maths ou en langues.

Contre le discours trop souvent négatif des enseignants et de parents anxieux de l'avenir, obsédés par l'objectif de la réussite, Brigitte Prot réapprend à valider les efforts au lieu de mettre en avant les manques et les défauts.


Publié par relaxation à l'école

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire